Guillaume Mika la fonde en 2013 à Toulon. Après une première exploration de la psyché Dostoïevskienne avec La Confession de Stavroguine, carte-blanche à la Comédie-Française, La Ballade du Minotaure est créé en 2018, nouvelle de Dürenmatt sur la vie intérieure du Minotaure. Première plongée dans l’hybride avec un entremêlement de récit, de masque et de marionnette pour une danseuse. 

Après ces premières adaptations de roman centrées autour de la naissance de la conscience, Guillaume développe un tout nouveau type de recherche. Par son écriture, il crée des fictions fantastiques qui mêlent improvisations, recherche scientifique et expérimentations sur la matière à partir de thématiques à priori incompatibles.

C’est la naissance au théâtre Joliette en 2019 de La Flèche, lauréat de la bourse-Beaumarchais. Une biographie fantaisiste de Frederick Winslow Taylor qui met en regard la naissance du Taylorisme et son héritage dans le monde du travail avec la création du cinéma. Et au milieu un personnage problématique, dont l’humanité est remise en cause : serait-ce un robot ?

La particularité du travail de la compagnie est de lier de longues études sur le terrain à l’invitation de chercheur.ses sur le plateau pour participer à des improvisations. Mais surtout d’aller explorer là où on s’y attend le moins, avec pour moteur principal une énorme envie de jouer. Avec tout. Les conventions. Les habitudes. Soi-même.

Sont créées successivement des formes musicales (Amiral Sirius), concert dessiné totalement improvisé), la Métaphysique Articulaire (Lecture musicale d’une nouvelle de S. Krzyzanowski sur un homme voulant mordre son coude), des performances (Exploration 51, méditation sur le Darwinisme avec un contorsionniste) ou des projets de territoire (l’Effet Matilda, films d’animation et Bandes-dessinées sur des femmes scientifiques avec des lycéens).

En 2022, à la Scène Nationale de Gap naît Prénom Nom, un spectacle laborantin dans lequel un tardigrade (animal microscopique primitif extrêmement résistant) devenu géant est soumis à un rendez-vous d’orientation scolaire. C’est un spectacle qui brouille les frontières entre le temps de l’expérience scientifique et celui de la création théâtrale.